Ensemble de saxophone (2003)

Ce nouveau type d’orchestre n’existe que relativement depuis peu de temps. Bien sûr, il y a eu dans le passé des " orchestres de saxophones " formés ici ou là, notamment dans les années 1930, en Californie, à Berlin ou à Valencia, mais ce ne fut, chaque fois, qu’occasionnellement, pour les besoins d’une manifestation, d'une fête, par exemple.

L " invention " structurée des ensembles de saxophones a été en quelque sorte le fuit du hasard… En 1976, assurant les cours de l’ACADÉMIE D’ÉTÉ de Nice, Jean-Marie LONDEIX ne pouvait assister à la dernière manifestation du V° WORLD SAXOPHONE CONGRESS de Londres, manifestation au cours de laquelle se produisait un immense orchestre informel d’une centaine de saxophonistes. Ce genre de rassemblement ne s’était encore jamais fait. M. LONDEIX aurait bien aimé l'écouter, mais, ne pouvant rester, il demandait à Paul HARVEY, organisateur avec ses amis du congrès, de lui envoyer l’enregistrement de la prestation.

En effet, quelques semaines plus tard un disque arrivait à Bordeaux, sans explication. La masse orchestrale que l'on pouvait entendre ressemblait fort à un grand orchestre symphonique formé de musiciens amateurs. Quel ne fut pas l'étonnement de M. LONDEIX quand il comprit qu'il s’agissait bien d'un orchestre uniquement composé de saxophones…!


À cette même époque, le professeur LONDEIX était préoccupé par l’inexpérience des jeunes saxophonistes professionnels engagés à jouer incidemment dans des orchestres symphoniques ou lyriques, sans préparation scolaire spécifique, et sans avoir souvent aucune expérience du jeu collectif en orchestre. Certes, à la classe, chacun des élèves avait joué les principaux solos du répertoire usuel, mais aucun n'avait d'expérience spécifique..., aucun n'avait appris vraiment à s’intégrer à un " pupitre " donné, et à suivre les volontés parfois changeantes d’un chef.

M. LONDEIX entrevit aussitôt le bénéfice qu'il serait possible de tirer d’un ensemble formé de saxophonistes expérimentés, dûment préparés au jeu de l’orchestre, et jouant des œuvres spécialement conçues pour ce type d’orchestre.

La rentrée scolaire approchait. M. LONDEIX alla voir le directeur du Conservatoire, M. Jacques PERNOO à qui il fit part de ses réflexions. Il fallait que dans la classe, chaque étudiant puisse pratiquer communément tous les saxophones pour ensuite être formé collectivement aux disciplines d’orchestre. M. LONDEIX demanda notamment de mettre à la disposition de ses étudiants, tous les membres de la famille des saxophones, du basse au sopranino. C’était demander un crédit important pour l’achat d’instruments que le Conservatoire de possédait pas.

M. PERNOO allait refuser. M. LONDEIX mit alors en parallèle le coût d’un piano de concert et celui de tous les saxophones… et montra les avantages -outre les avantages pédagogiques- qu'il y aurait à faire régulièrement des concerts d’ensemble, dans le conservatoire, dans la ville et dans ses environs.

La décision fut emportée !

Quelques mois plus tard, le Conservatoire possédait un saxophone basse, trois barytons, trois ténors, deux sopranos et deux sopraninos, et M. LONDEIX obtint du même coup quelques heures supplémentaires de cours pour instruire chaque semaine ses étudiants au jeu collectif.

Les instruments étaient là. Il manquait la musique. M. LONDEIX a d’abord donné à travailler des transcriptions, puis très vite, a généreusement obtenu de ses amis compositeurs des œuvres originales qui ont régulièrement été jouées en public. Un concert a été donné, en quelque sorte en avant-première, le 9 décembre 1977, en l’Église St Jean de Libourne avant l'entrée officielle de l'Ensemble dans le monde de la musique, au Grand Théâtre de Bordeaux, le mercredi 29 mars 1978.

Depuis M. LONDEIX a dirigé plus d’une centaine de concerts à la tête de l’Ensemble International de Saxophones de Bordeaux, tant en France qu’à l’étranger (Allemagne, Espagne, USA, Japon, etc.), suscitant plus de soixante partitions originales, spécifiquement écrites pour douze saxophones, dont plusieurs ballets tous réalisés avec succès. Certaines de ces partitions sont éditées. À l’issue du premier concert une journaliste inspirée titrait dans la presse : " Enfin de la musique de chambre pour le plein air ! ". Heureuse réflexion pleine de bon sens.


L’Ensemble est essentiellement à voix réelles. C'est-à-dire qu'il évite, sauf pour des effets de timbre particuliers, toute doublure de voix. Il est ainsi composé de douze solistes, comme dans les quatuors, quintettes ou sextuors de musique de chambre. La multiplication des voix réelles permet d'éviter la laideur des doublures au sein des orchestres d'harmonie. En effet, la multiplication des instruments à vent jouant la même voix provoquent de puissantes interférences de timbres aussi désagréables à l’oreille que peuvent l’être les écarts d’intonation. De plus, chaque instrument est assez puissant pour se passer de doublure.

Dans cet Ensemble, l’emploi du saxophone sopranino est nécessaire parce que l’ensemble des saxophones est fort chargé en voix graves (basse, baryton, ténor) et médium (ténor, alto et une bonne part de l’ambitus du soprano). Le sopranino est véritablement la seule voix aiguë. Le saxophone sopranino peut être très bien joué. Il est indispensable à l’équilibre sonore de ce nouveau type d'orchestre dont le succès a été immédiat et a conduit certains facteurs d'instruments à produire des saxophones basse et sopranino de qualité.

Ce nouveau type d'orchestre a également permis d’augmenter le nombre d’œuvres originales spécialement composées pour saxophones (nous comptons à ce jour près de deux cent partitions pour douze saxophones). Du même coup, le nombre de ces ensembles s'est multipliés dans le monde (Italie, Suisse, Allemagne, Espagne, Japon, USA. etc…).

top


╬UVRES ORIGINALES
COMPOSÉES et DÉDIÉES
À L’ENSEMBLE INTERNATIONAL DE SAXOPHONES DE BORDEAUX

FUSTÉ-LAMBEZAT, Michel : Mouvements (1978)(13’)
SCHILLING, Hans Ludwig : Grande saxophonie – Quolibet (1978)(12’)
KYNASTON, Trent : Coryban-bleu (1980)(7’)
BOUDREAU, Walter : Demain les étoiles (1980 (14’) CMC
COURTIOUX, Jean : Les quatre éléments (1980)
DUBOIS Pierre-Max & J-M. LONDEIX : Hommage à Hoffnung (1980)(25’)
EKIMOVSKY, Viktor : Cantus Figuralis op.32 (1980)(25’)
PAVLENKO, Serguei : Concerto breve (1980)(13’)
SAUGUET, Henri : L’Arbre (1980-76)(18’)
ROSSÉ, François : Spath (1981)(16’) Billaudot
KORNDORFF, Nikolaï : Musique primitive (1981)(23’)
FUSTÉ-LAMBEZAT, Arnaud : Blanc et noir (1982)(12’)
LAUBA, Christian : La Forêt perdue (1983)(9’)
LONDEIX, Jean-Marie : Ciné-Max… (1983)(18’)
V OIRPY, Alain : Sylphe (1983)(10’)
MURGIER, Jacques : Suite française (1984)(21’)
MATITIA, Jean : Devil’s rag (1985)(4’30) Ronkin
ROLIN, Étienne : Chants fleuris (1985)(12’)
DUFFAU, Lionel : Questions (1985)(8’)
LAUBA, Christian : Mutation-Couleurs (1985)(12’) Fuzeau
MINTCHEV, Guergui : Musique de concert (1985)(10’30)
HEUSSENSTAMM, George : Music for 12 op.86 (1986)(13’30)
CARLOSÉMA, Bernard : Azulejos (1987)(6’) Fuzeau
ENGEBRETSON, Mark : L’Idéal (1987)(6’)
FUSTÉ-LAMBEZAT, Michel : Forme-couleurs (1988)(18’30)
GUERRERO, Francisco : Rhéa (1988)(6’)
MARCO, Tomàs : Espejo de viento (1988)(10’)
LAUBA, Christian : Les 7 Iles (1988)(16’) (+ Piano solo)
ROLIN, Étienne : Boogie con moto… (1988)(8’)
LEMAY, Robert : Vagues Vertiges (1989)(21’) (+ Perc.)
ROLIN, Étienne : Machine à sons (1990)(12’)
PILON, Daniel : Bidoche et Patachon (1987-89)(23’30)
MALEC, Ivo : Lumina (1989-68)(15’) (+ Tape)
MELLÉ, Patrick : Arche d’anches (1990)(11’)
CHARRON, Damien : Carrière d’éteincelles (1991)(10’)
KARLINS William : Nostalgie (1991)(10’)
ÉLOY, Christian : Quattrocento (1991)(7’)
FONTAINE, Louis-Noël : Concertante (1991)(13’)
HAVEL, Christophe : Amers I (1992)(12’) (+ 2 Percus.)
MATITIA, Jean : Las Americas (1993)(21’)
ALLA, Thierry : Polychrome (1994)(9’)

top


Enregistrements réalisés par l’E.I.de.S. :

Andersen ACD 0086 (LAUBA, GERSHWIN-Londeix, MILHAUD, GABRIELLI-Londeix)(1988)

Quantum-QM 6901 " Sunthésis " : LAUBA, FUSTÉ-LAMBEZAT, ROSSÉ(1988)

Erol 7015 " SYNTAX " : ROLIN (1992).

top


Quelques autres partitions originales :

ALESSANDRINI, Pierluigi : Blues for Sax
ANDERSON, Garland : Symphony
ANDRIESSEN, Jurriaan : 6 Moods
ANDROSCH, Peter : Der Mabuse
BERNAUD, Alain : Drôles d'histoires d'amour
BÉRIO, Luciano : Récits XX
BIANCHINI, Riccardo : Per Larghi pratti
BLANCO, Enrique : Tangram
B╬UF, Georges : Tryptique
BOLIART I PONSA, Xavier : 5 X 12
BOMBARDELLI, Umberto : 12 Sounds
BRASLAVSKY, A. : Concert Fantasie
BRAUNEISS, Leopold : 2 Inventionen
BRIE, Jérôme : Comme la main gauche de Th. Monk
BURG, Hamm : Prexdure I
CAVANA, Bernard : Goutte d'or blues
CESA, Mario : Città viva, città morta, città...
CHARLES SOLER, Augustin : Titulo a determlinar
CIBULKA, Franze: Saxophonic
CORBETT, Sidney : Saxophone symphony
DEFACQ, Eddie : Vangeyte suite
DENHOFF, Michael : Match
ENGL, Peter : Xsi-Buam in Spanish Harlem
FERRANTE, Mauro : In Prossimità dell'evento
FREUDENTHALER, E.-M. : Fanta Morgana & Saxophone-Fanfare
FćRST, Paul Walter :: Bellaria op.58
GABRIELI, Mauricio : Do.Dics.Acs
GARCIN, Gérard : A Sax & Duel à la recherche du chant sacré
GEYSEN, Frans : Duodecament
GOLOB, Jani: Balada
GOTKOVSKY, Ida: Golden symphonie
GUILLONNEAU, Christian: Sax promenade
HAAPANEN, Perttu : Trans-Portrait
HALL, Helen : Ruisselle/Fluvial
HARVEY, Paul : Saxophone Spectrum
HOLIK, Johannes : Kein MilitŐrmarsch
HUBERT, Eduardo : Choros
IBARRONDO, Félix : Akaïtz
IVALDI, Lucio : Colores
JEANNEAU, François : Une anche passe
KARLINS, William : Nostalgie
KETTING, Otto : Praeludium
KLEIN, Immanuel : Liederen voor rietbries
KURZ, Karl-Wieland : Teichlandschaft mit Erlen
LACOUR, Guy : Méditation
LOLINI, Ruggero : Mormorante conchiglia
MABRY, Drake: Saxissimo MASSEUS, Jan : De rieten wereld op.82
MEIJERING, Chiel : Sax-sux
MINAMIKAWA, Mio : Métaplasm
MINCIACCHI, Diego : The Rainbow serpent n°5
MIYAZAWA, Kazuto : Spiralen & Versuch über fractal
MOREL, François: Strophes, Séquences, Mouvements
NELHYBEL, Vaclav : Concerto spirituoso II
NICOLAU, Dmitri : Concerto per piano; Quarta sinfonia; Rapsodie en Grec
OTTEN, Ludwig: Pieces
PASCAL, Claude: Patchwork ballet
PETIT, Jean-Louis: Le mur du rêve
PETRIC, Ivo : Ditykhos
ROBERT, Lucie: Pianaxo
RUEFF, David : T'as travaillé ?
RUNCHAK, Vladymyr : The Duels
SALBERT, Dieter : Sinfonische Musik
SAMORI, Aurelio : Fregi, chiazze, sibili
SCHNEBEL, Dieter : Harmonik
SCHULER, Thomas: Bagatelle op.13
SELEN, Reinhold : Partita
SPRINTZ, Daniel : Vitral V
STACK, Colin : Several Shades of Reflection
STOCKHAUSEN, Karlheinz : Linker Augentanz
STROŠ, Aurel : Colinda
TESEI, Tonino : Gesta
THEIS, Ernst : Slap
THON-THAT, Tiêt : Moments rituels II
TRAN, Fanny : Majowka
TULL, Fisher : Cyclorama II
VERDI, Luigi : Organum
VENTAS, Adolfo : Pièces
WAGNER, Wolfram : Drei studien
ZANETTOVICH, Danièle : Tango in Nero

top

 

Home | Music | Recordings | Letters | Images | Books | Topics | Contact Us
Editorial Board/ L'équipe éditoriale: Paul Bro, Richard Dirlam, Jean-Marie Londeix, William H. Street
Copyright © 2002 SaxAmE. All rights reserved. Webmaster